Alors que la loi EGalim adoptée le 2 octobre 2018 interdit désormais les remises de plus de 34%, Carrefour a trouvé la parade pour maintenir des offres alléchantes. Comme repéré par le blog d'Olivier Dauvers puis ensuite par le site Linéaires, dans son prospectus du 17 septembre, l'enseigne de grande distribution propose pour certains articles : un produit acheté, un produit offert. Ce que la nouvelle loi Alimentation interdit. Mais pour passer entre les mailles du filet, Carrefour a trouvé la solution : l'article offert n'est pas exactement le même. Par exemple, si vous achetez une bouteille de champagne brut nature premier cru, une seconde bouteille vous sera offerte, mais il s'agira d'un champagne spécial brut de la même marque.

 

Même procédé pour une promo de foie gras. Si vous achetez un bocal de foie gras de canard entier IGP ou un foie gras de canard appertisé, vous recevrez gracieusement en cadeau une boîte de confit de canard du Sud-Ouest. Et ces exemples de produit offert pour un produit acheté ne sont pas les seuls dans le prospectus de cette semaine. Avec cette pratique, Carrefour dépasse assez largement les 34% de remises maximum fixés par la loi EGalim. Pour le champagne, on atteint ainsi 38% de réduction sur les deux bouteilles et 39% pour le foie gras.

 

En juillet dernier, Carrefour avait déjà utilisé la même technique. Pour une bouteille de rosé achetée, une bouteille de rouge était offerte. Avec à la clé une remise de 50%. L'enseigne va même plus loin en promettant des euros doublés dans la cagnotte dès 100 euros d'achats parmi une centaine d'articles alimentaires.