Carrefour s’engage sur le bien-être animal

Carrefour s’engage sur le bien-être animal

Rédigé le 23/09/2019


Carrefour et Système U posent de nouveaux jalons sur le bien-être animal. Les deux distributeurs ont adhéré à Lit Ouesterel (Laboratoire d’innovation territorial « Ouest territoires d’élevage »). Tout juste créée, cette association rassemble plus de quarante acteurs des filières agricoles et agroalimentaires : recherche, enseignement, chambres d’agriculture, coopératives et industriels (dont Bigard, Terrena, Triskalia et Cooperl), distributeurs, associations de protection des animaux comme Welfarm, LFDA et OABA. Lit Ouesterel est soutenue par les régions Bretagne, Normandie et Pays de la Loire et ses travaux sont pilotés par l’Inra, avec d’autres instituts spécialisés.

Une réplique à Casino

Lit Ouesterel vise à développer de nouvelles solutions en faveur du bien-être animal et de la santé des bêtes, à tous les stades : élevage, transport, abattage. Un référentiel est en cours de finalisation pour le poulet, le porc et les laitières (les bovins viande et les pondeuses suivront). Il se présentera sous la forme d’un guide, avec un système de notation du niveau de bien-être animal. De bonnes pratiques seront aussi appliquées sur la réduction de l’usage des antibiotiques.

Une communication de ces initiatives sera faite directement en magasin. « Carrefour s’engage à donner aux consommateurs l’information du niveau de bien-être animal sur l’ensemble de ses marques, sur la base d’audits du référentiel de toute la chaîne de production, et à faire progresser ce niveau dans le temps », explique le distributeur dans un communiqué.

Carrefour travaillait déjà avec des associations « constructives » : Welfarm, OABA, CIWF. Avec notamment le développement d’une gamme de porc plein air Reflets de France et des audits en abattoirs avec OABA. Cette adhésion répond indirectement au système de notation du niveau de bien-être animal déjà créé par Casino avec CIWF, LFDA et OABA.