Intermarché caracole, les hypers Carrefour, Auchan et Leclerc plongent: les parts de marché de mars-avril

Intermarché caracole, les hypers Carrefour, Auchan et Leclerc plongent: les parts de marché de mars-avril

Rédigé le 06/05/2020

Il fallait s’y attendre. Confinement oblige, la p4 qui couvre la période du 23 mars au 19 avril s’est traduite par des évolutions majeures des parts de marché des grandes enseignes avec les supermarchés et la proximité qui affichent des croissances jamais vues et les hypers qui, confinement oblige, plongent dans des abysses jamais vus eux aussi. Les détails.



+1,7 point de part de marché valeur pour Intermarché et Netto. De mémoire de panéliste jamais une enseigne/groupe n’avait autant progressé sur une période de 4 semaines en France. Mais à période exceptionnelle progression exceptionnelle. Les supermarchés ont en effet profité à fond de l’effet confinement, qui a limité les courses des Français aux magasins les plus proches de leurs domiciles, et de la capillarité de leurs réseaux. Avec ses 1800 magasins français accessibles en moins de 11 minutes en moyenne, Intermarché et Netto disposent sans conteste du parc le plus dense de France. La part de marché des Mousquetaires atteint 16,7%. Par enseignes, Intermarché gagne 1,4 point à 15,4% de pdm, Netto est stable à 0,5%. A noter que la dynamique d'Intermarché s'explique pour 40% par la croissance de ses drives dont l'enseigne a considérablement développé le parc au cours des 2 dernières années. 

Système U poursuit sur sa lancée

Le groupe Système U est aussi à la fête avec une progression de 0,7 point à 11,9% (dans un marché qui est lui-même en très forte hausse de +14% selon Kantar, du fait notamment de la disparition de la restauration hors domicile et des transferts de consommation vers les domiciles). L’enseigne U est en hausse de 0,5 pt à 11,2%. La aussi cette dynamique est portée par les drives U qui recruten(t selon Kantar près de 412 000 foyers sur la période.

Deux autres groupes se maintiennent, Delhaize (Cora/Match) à 2,6% et Casino à 10,9%. Mais pour Casino les évolutions sont très disparates selon les enseignes. Géant (2,2%) et Leader Price (1,5%) reculent chacun de 0,5 point du fait notamment des cessions opérées ou en cours (89 magasins de moins sur la période pour Leader Price et 15 Géant). Alors que les enseignes de supermarchés et de proximité du groupe profitent à plein de l’effet confinement avec Casino supermarchés qui progresse de 0,3 pt à 2,1%, comme Franprix (1,8%). Alors que Casino proximité est en hausse de 0,2 point et Monoprix aussi (2,1%). Les discounters résistent aussi plutôt bien à la vague du Covid, Aldi en particulier gagne 0,1 pt à 2,3% alors que Lidl ne recule que de 0,1 pt à 5,6% (en cause une baisse significative de sa fréquentation avec -1,4 million de foyers).

CARREFOUR, AUCHAN ET LECLERC GRANDS PERDANTS

Tous les autres groupes sont en fort recul. Carrefour recule de 1 point à 19,1% essentiellement pénalisé par la plongée de 2,4 points de ses hypers (là aussi un record). De source proche du groupe on soutient que ce recul, outre l’effet Covid et confinement, s’explique par la volonté de l’enseigne de protéger ses salariés et ses clients en limitant beaucoup plus les horaires d’ouvertures et les dimanches travaillés que ses concurrents. Les autres enseignes progressent : Carrefour Market (7,7%) est à + 0,1 pt et surtout Carrefour proximité progresse de 1,3 pt (soit plus de 50% de sa part de marché qui atteint 3,4%), là aussi un record pour une enseigne de proximité.

Le groupe Auchan est lui aussi en fort recul de 0,7 pt à 9,4% de pdm avec des hypers qui selon nos informations plongeraient de 1 point (6,3%) alors que les supermarchés gagnent 0,2 pt à 2,4%. Enfin dernier perdant de cette p4 complément folle et atypique, le groupement E.Leclerc qui recule lui aussi de 0,7 point à 20,7% mais maintient largement son leadership. Selon Kantar, ce recul est exclusivement imputable aux magasins dont les positions de dégradent de 2,4 pts du fait de la perte de clients. Un repli qui n'est qu'en partie compensé par le gain de +1,6 pt de Pdm des drives E.Leclerc qui ont recruté 1 million de nouveaux clients. 

Une période hors normes

L’essentiel des parts de marché publiées dans cet article sont issues de source distributeurs sur la base des données Kantar qui, comme à son habitude, ne communique officiellement que les évolutions par circuits et les évolutions de parts de marché positives. Dans son communiqué, Kantar précise que si la croissance des dépenses en PGC FLS demeure forte sur cette période et s’établit à +14% en avril, elle marque un ralentissement cependant vs le mois précédent (+21,5%) qui avait été marqué par les achats de précaution.

2,4 millions de nouveaux clients online, mais 3,1 millions de clients de moins en hypers

Les foyers Français adaptent leur comportement d’achat, détaille Kantar : ils font moins souvent les courses (-17%) mais remplissent plus leurs paniers (+37% en valeur). Dans le contexte de confinement, les français ont largement privilégié les circuits les plus accessibles ou digitaux. Un seuil symbolique a en effet été franchi avec 10% des dépenses de PGC FLS faites sur Internet (+3,8pts de Pdm). Le nombre de transactions a augmenté de 70% grâce à l’arrivée de 2,4 millions de nouveaux foyers clients. Autre bond sans précédent, la Pdm du circuit Proximité progresse de 2,5pts et s’établit à près de 9% grâce à des dépenses à l’acte plus importantes (+46%). La position des Supermarchés se renforce aussi de 2,3pts.

Conséquence de ces évolutions, les hypermarchés sont les premiers fragilisés par la situation. Leur poids dans les dépenses s’effondre de 8,1pts et 3,1 millions de foyers clients manquent à l’appel sur la période.

Parts de marché valeur des groupes de distribution sur les PGC et FLS en % et évolutions en point, p4 2020 versus p4 2019  toutes enseignes + drives et proxi... (sources distributeurs d’après Kantar), 

Groupement E.Leclerc                  20,7                      - 0,7

Groupe Carrefour                         19,1                       - 1,0

Groupement Intermarché             16,7                       + 1,7

Groupement U                               11,9                      + 0,7

Groupe Casino                              10,9                      =

Groupe Auchan                              9,4                        - 0,7

Lidl                                                 5,6                        - 0,1

Groupe Delhaize (Cora/Match)      2,6                        =

Aldi                                                 2,3                        + 0,1

Parts de marché valeur des Enseignes sur les PGC et FLS en % et évolutions en point, p4 2020 versus p4 2019 (sources distributeurs d’après Kantar)

E.Leclerc                                        20,5                      - 0,8

Carrefour + Market                        15,7                       - 2,3

Intermarché                                   15,4                       + 1,4

Super U                                         11,2                       + 0,5

Auchan HM + SM                          8,8                         - 0,9

Lidl                                                 5,6                         - 0,1

Géant + Casino SM                       4,3                         - 0,3

Cora                                              1,9                          =

Aldi                                                2,3                         + 0,1     

Au sujet de cette P4 exceptionnelle à plus d’un titre, Kantar attire l’attention sur les biais de l’analyse de l’évolution des achats des foyers en situation de confinement à 100%.  En effet, l’univers de référence que Worldpanel a pour vocation de suivre la consommation à domicile des ménages ordinaires. « Il s’agit là de notre univers cible et de la base de notre extrapolation » indique Kantar à LSA. » Or avec la disparition des touristes, la réduction de la consommation hors domicile ou encore la fermeture des bars restaurants, cet univers cible est plus proche à P4 de celui des achats réalisés en GSA ou en circuits spécialisés. L’évolution de la Proximité illustre ce phénomène ; ce circuit habituellement plus utilisé pour des achats hors domicile ou de très petits paniers devient un circuit plus récurrent pour bon nombre de Français. En conséquence, l’estimation de l’évolution du marché PGC FLS à P4 via Worldpanel (+ 14% à P4-2020) est renforcée du fait de ce changement de contexte. Ces évolutions sont par ailleurs logiquement plus fortes pour les distributeurs et les industriels les plus présents en circuits Proxi / SM (circuits plus concernés par OOH, touristes...) et moins forte pour les acteurs les plus présents en HM ou en Drive. Ce contexte inédit des achats des français a donc un impact sur la lecture des performances des circuits et des enseignes.