Tickets-restaurants : le plafond passe de 19 à 38 euros par jour jusqu’à fin 2020

Tickets-restaurants : le plafond passe de 19 à 38 euros par jour jusqu’à fin 2020

Rédigé le 15/05/2020

Cet été, le plafond d'utilisation de ces tickets sera fixé à 38 euros dans les restaurants. Vous étiez jusqu’ici limité à 19 euros de dépenses par jour.

Pour « soutenir la demande » et inciter les Français à retourner dans les restaurants lorsqu'ils pourront rouvrir, le plafond journalier des tickets-restaurants va être doublé. Edouard Philippe a dévoilé cette mesure jeudi midi sur le perron de l'hôtel Matignon, dans le cadre de son plan de « sauvetage » de la filière touristique.

En résumé, vous étiez jusqu'ici limité à 19 euros de dépenses via ces chèques en version papier ou par carte. Cet été, vous pourrez vous en servir à hauteur de 38 euros jusqu'à fin 2020. Et ce, la semaine comme les week-ends et les jours fériés.

Pour rappel, près de quatre millions de salariés français utilisent des tickets-restaurants, un secteur qui représente plus de 6 milliards d'euros par an. Avec le confinement, un énorme stock n'avait pas pu être dépensé. Car même en période de télétravail, un salarié conserve les mêmes droits que s'il exerçait au sein de son entreprise. 

Edouard Philippe s'est dit certain que cette mesure sera très bien accueillie par les professionnels de la restauration. « Ça peut paraître trivial et accessoire, ça ne l'est pas du tout », a assuré le Premier ministre.

Un premier déplafonnement pour les courses jamais entré en vigueur

Ce dispositif vient remplacer une autre mesure annoncée il y a trois semaines... mais finalement jamais mis en place. Le 23 avril, le ministère du Travail promettait en effet de déplafonner les tickets-restaurants à hauteur de 95 euros une fois par semaine pour faire ses courses, dans l'attente que les restaurants ne rouvrent.

Le but était de « limiter pendant la période du confinement les déplacements des personnes et donc la propagation du virus ». Le décret d'application n'a en fait jamais été publié, comme nous l'a confirmé ce jeudi la Direction générale du Travail.