Avec Market Pay, Carrefour s’offre une nouvelle diversification dans la finance

Avec Market Pay, Carrefour s’offre une nouvelle diversification dans la finance

Rédigé le 15/05/2020

Market Pay, la fintech de Carrefour, offre désormais ses services sur le marché du retail. Une ouverture qui apporte une nouvelle activité au sein du groupe. Explications de Frédéric Mazurier, son président. 

 

Une semaine après le début du confinement, Carrefour lance un nouveau site e-commerce avec les Essentiels, des paniers prêts à être livrés. Et « c’est Market Pay qui a déployé les solutions de paiement pour ces nouveaux sites en quelques jours, ce fut un vrai challenge », commente fièrement Frédéric Mazurier, président de cette fintech. Elle a aussi géré le relèvement du plafond du paiement sans contact de 30 à 50 euros pour les clients lambas et de 50 à 100 euros pour les porteurs de la carte Pass. Actuellement, un tiers des paniers des clients Pass entre 50 à 100 euros est d'ailleurs réglé en sans contact. 

Market Pay est une émanation du groupe Carrefour créée en 2016 pour apporter de l’agilité sur le sujet des paiements. Et après 4 ans d’expertise pour l’enseigne alimentaire, le groupe ouvre désormais le champ d’actions de sa fintech à d’autres acteurs. « Nous ciblons aussi bien les retailers physiques que les pure-players, précise Frédéric Mazurier. L’un de nos atouts est notre ADN retail, né de l'apport du Groupe Carrefour et pour qui nous avons su développer une véritable expertise depuis 2016. Nous sommes à la fois agile et capable de déployer des parcours d’achat à grande échelle.»

Market Pay est une plate-forme de paiement paneuropéenne qui a permis à Carrefour de déployer différents moyens de paiement et différents scénarios omnicanaux qui changent les tunnels de paiement. La fintech officie sur les marchés français, belge, espagnol et italien, avec un fonctionnement externalisé au groupe. « La plateforme est complétement intégrée pour pouvoir apporter un service autour du paiement de A à Z », pointe le président.

En 2017, un an après sa création, l’entité réalisait plus de 61,6 millions d’euros de chiffres d’affaires. « Nous nous sommes beaucoup développés depuis et nous enregistrons chaque année une croissance à deux chiffres », indique Frédéric Mazurier. Market Pay opère un volume d’1,3 milliard de transactions, gère 45 000 terminaux et 5 millions de cartes Pass.

Ouverture à d’autres enseignes

Cette ouverture sur le marché se fait dans une période propice estime le dirigeant : « la nécessité du paiement sans contact (carte et mobile) ou la mise en place d’applications telles que scan & go se sont accélérés avec la crise du coronavirus. De plus, beaucoup de retailers ont ouverts un site marchand dans l’urgence, pour répondre à la demande. Mais pour une approche plus durable, il convient de vérifier la performance du tunnel de paiement, qui doit par exemple inclure la gestion de la fidélité, ou encore enrichir les moyens de paiement. La réglementation DSP2 entre également toujours en vigueur à la fin de l'année, il faudra mettre en place les parcours d'authentification réglementaires sans pénaliser le taux de conversion. »

Des défis de taille pour les distributeurs qui n’auraient pas anticipé ces mutations, une opportunité pour la fintech. Market Pay annonce d’ailleurs un premier déploiement en France dans le secteur de l’habillement.