Chômage partiel, arrêts maladie, quels effets sur la retraite ?

Rédigé le 12/02/2021

La retraite... Bien que la réforme soit pour le moment en pause, le sujet reste source d'interrogations pour bien des Français : à quel âge, quel montant de pension... ? L'année 2020 et le recours massif au chômage partiel, ou les éventuels arrêts maladie suscitent des questions supplémentaires : vont-ils être pénalisants pour la validation de trimestres, et pour l'acquisition de points Agirc-Arrco ? Voici quelques éléments de réponse...

Chômage partiel : quel impact sur la validation de trimestres et les points de retraite complémentaire ?

La règle à rappeler, en préambule, est que les droits à la retraite s'appuient sur un nombre de trimestres validés. Or, dans le régime général, un trimestre se valide grâce à un montant de salaire perçu, et non grâce à une durée d'activité. Pour valider les quatre trimestres cotisés de l'année 2020, il fallait avoir perçu un montant minimum de 6 150 € brut et ce, quelque soit la durée d'activité effectuée. Cependant, afin de ne pas pénaliser les actifs qui, du fait de l'activité réduite, n'auraient pas atteint ce montant annuel brut, les heures indemnisées par Pôle Emploi au titre de l'activité partielle sont également prises en compte. En 2020, 220 heures indemnisées permettent de valider un trimestre. Ainsi, un salarié dont la baisse d'activité n'aura permis de valider que 3 trimestres, aura la possibilité d'en valider un quatrième s'il justifie de 220 heures d'allocation, au titre de l'activité réduite. Par ailleurs l'ARE (allocation de retour à l'emploi) permet également de valider des trimestres. Un trimestre est en effet validé dès lors qu'une indemnisation versée par Pôle Emploi a couvert 50 jours, qu'ils soient consécutifs ou non. Les personnes qui ont été indemnisées à hauteur de 200 jours auront donc validé les 4 trimestres de 2020. Pour ce qui concerne les points de retraite complémentaire, un dispositif existait déjà avant la crise sanitaire, permettant de bénéficier de points à partir de la 61ème heure indemnisée dans l'année, au titre des périodes d'activité partielle.  L'Agirc-Arrco détermine le nombre de points attribué, en fonction du salaire perdu en activité partielle, en prenant en compte la rémunération perçue durant la période. Ce sont donc ces mêmes règles qui s'appliquent aux périodes de chômage partiel connues durant la crise sanitaire de 2020.

Arrêts maladie : quel impact sur la validation de trimestres et les points de retraite complémentaire ?

En matière d'arrêts maladie, ce sont 60 jours d'indemnités journalières (IJ) qui permettent de valider un trimestre. Donc, un salarié qui aurait, par exemple, connu une interruption de son activité professionnelle durant 8 mois, en 2020 et qui aurait perçu, à ce titre 235 jours d'IJ ne sera pas pénalisé dans sa validation de trimestres :  ses 4 mois d'activité salariée lui auront permis d'acquérir 2 trimestres, et les IJ qu'il aura perçues, lui permettent de valider les 2 autres. Pour ce qui concerne la complémentaire, Agirc-Arrco attribue des points gratuits pour une incapacité de travail d'une durée supérieure à 60 jours consécutifs.