Une concertation pour déterminer les catégories de salariés prioritaires pour la vaccination

Rédigé le 20/04/2021

Alors que depuis le 17 avril les policiers et enseignants de plus de 55 ans peuvent bénéficier d’un accès privilégié à la vaccination, la ministre du Travail recevait ce lundi 19 avril les partenaires sociaux, afin de déterminer quelles professions peuvent bénéficier d'un accès prioritaire aux centres de vaccinations. " C'est important de donner un accès prioritaire à la vaccination aux professions les plus exposées. On travaille depuis des mois sur la liste des travailleurs de la deuxième ligne. Je souhaite notamment un accès prioritaire à la vaccination pour les éboueurs et les conducteurs de bus » expliquait Élisabeth Borne le 18 avril sur France Inter. Alors que la médecine du travail a déjà procédé à près de 350.000 injections à la mi-avril, le mouvement devrait s’accélérer.

« Il va s’agir [ce lundi 19 avril] de tenter de définir quelles professions sont les plus à risques et parmi lesquelles les salariés de plus de 55 ans doivent accéder prioritairement au vaccin », résume Yves Veyrier, secrétaire général de FO. Déjà, certaines listes semblent se dessiner : agents de propreté, personnels du secteur de la petite enfance ou de la restauration collective… Mais pour le leader de FO, devraient aussi être prioritaires les salariés utilisant le plus les transports en commun et donc susceptibles d’être contaminés durant leurs déplacements.

Le ministère du Travail a par ailleurs fait paraître sur son site un nouveau questions/réponses consacré à la vaccination sur le lieu de travail : https://travail-emploi.gouv.fr/le-ministere-en-action/coronavirus-covid-19/questions-reponses-par-theme/article/vaccination-par-les-services-de-sante-au-travail