L'Espagne va permettre aux entreprises de se charger de la vaccination

Rédigé le 29/04/2021

Si l'Espagne veut atteindre le taux de 70 % d'immunisation au coronavirus qu'elle s'est fixée d'ici le mois d'août, elle va avoir besoin de tous les leviers, dont celui des employeurs. Ces derniers avaient proposé leur collaboraion depuis plusieurs semaines et l'aide du secteur privé aux services publics de santé avait été préconisée par des experts. En conséquence, le ministre de la Sécurité sociale, José Luis Escrivá, vient d'annoncer que le gouvernement planchait sur un accord entre la Confédération des organisations d'employeurs, la CEOE, pour que les entreprises organisent, par le biais de leurs mutuelles de santé, une campagne de vaccination pour leurs salariés. Il vient de confirmer que l'accord serait prochainement signé. Les mutuelles de santé pourront ainsi proposer, dans tout le pays, l'aide de près de 7.000 infirmiers et infirmières qui travaillent pour elles afin de vacciner dans les entreprises. Une façon de soulager le personnel des services de santé publique. « Les mutuelles font partie du système de sécurité sociale, a souligné le ministre, et c'est la raison pour laquelle nous sommes ouverts à des campagnes de vaccination impliquant les entreprises. » Cette solution, une première en Espagne, n'avait pas été jusqu'ici mise en place depuis que la campagne de vaccination a commencé, à la fin de l'année 2020. Seuls les personnels de santé publique avaient l'autorisation d'organiser des rendez-vous et de vacciner. Le ministre a précisé cependant que si les entreprises se sont dites prêtes à participer financièrement à la campagne de vaccination, elles ne le feraient qu'en ce qui concerne la logistique, si nécessaire, et n'auraient pas la possibilité d'acheter elles-mêmes les doses de vaccin.