FO contre le Comité de Performance et des Suivis Individuels de Travail

Rédigé le 04/02/2021

Le contrôle plutôt que la confiance des équipes !!!

 

Sans aucune concertation préalable à son élaboration, la direction a souhaité imposer un nouveau système d’évaluation de performance individuelle trimestriel avec une remontée des résultats à chaque COMEX. L’objectif est notamment de catégoriser chaque salarié et les « étiqueter » telles des « Super star », « Star », « Future star », « Pro », « Confort », « Diamant caché », « Minimaliste », « insuffisant »  en pensant gagner en efficacité !

 

Dans un contexte pandémique sans précédent et anxiogène pour tous, la Direction Carrefour doit penser que c’est assurément la bonne façon et le bon moment de motiver ses équipes et montrer toute la reconnaissance et la confiance qu’elle leur accorde pour franchir cette crise. Nous aurions préféré que la Direction Carrefour ai dépensé son énergie à la reconnaissance des salariés en période de difficulté en améliorant leur conditions de travail et leur rémunération.

 

Pour FO Carrefour, plusieurs questions se posent / 

 

Quelles sont les raisons d’ajouter un système d’évaluation des salariés trimestriel à un système de suivi qui a déjà du mal à être appliqué annuellement par manque de temps ?
Comment dans ce système de contrôle de performance individuelle, un manageur peut-il effectuer son rôle d’animateur d’équipe et développer une motivation collective de travail ?
Comment être sûr que les objectifs de performance fixés sont réalisables ?
Comment être sûr que les objectifs fixés seront évalués objectivement ?
Que restera t’il de la relation client(e)s, essentielle à notre métier, face aux objectifs de productivité imposés ressemblant plus à de l’industrie qu’à du commerce ?  
Quels sont alors les moyens de formation donnés aux différents COMEX pour permettre aux salariés de s’améliorer dans leur poste et dans leurs conditions de travail ?

 

Et le droit du travail dans tout ça ?

 

Si FO Carrefour Market a toujours été favorable à la promotion interne des salariés, c’est avant tout pour les rendre plus autonomes, compétents et collaboratifs pour notre cœur de métier : les clients, et non pas pour segmenter la relation du travail !!!  

 

FO Carrefour Market  propose d’utiliser le projet de « feedback » pour remonter aux COMEX les réalités des difficultés des conditions de travail dans les réorganisations et crise sanitaire, plutôt que de contrôler des objectifs individuels peu enclins à la performance du collectif qui a fait le succès de Carrefour. 

 

FO Carrefour Market garde sa conviction : développer la confiance est beaucoup moins coûteux et beaucoup plus performant que contrôler les équipes sans finalité de développement. 

 

FO Carrefour Market s'oppose par tous moyens à ce projet pouvant avoir des conséquences réelles sur la santé et fragilise l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle.

 



déclaration CSE CENTRAL 1ER FEVRIER.pdf déclaration CSE CENTRAL 1ER FEVRIER